dfsjhdflhef

Linda McGrail
Lundi, 3 novembre 2014
34

La superoxyde dismutase (SOD) est, avec la glutathion peroxydase, la deuxième grande classe d'enzymes antioxydantes produites dans l'organisme. Elle a la capacité de protéger les tissus et les cellules contre un radical libre particulièrement dangereux, l'anion superoxyde, qui est le point de départ de la chaîne de production des radicaux libres. La SOD le convertit en une entité moins active et moins agressive, le peroxyde d'hydrogène qui est ensuite rapidement catabolisé en eau.

hhh evoilat
xxx La superoxyde dismutase (SOD) est, avec la glutathion peroxydase, la deuxième grande classe d'enzymes antioxydantes produites dans l'organisme. Elle a la capacité de protéger les tissus et les cellules contre un radical libre particulièrement dangereux, l'anion superoxyde, qui est le point de départ de la chaîne de production des radicaux libres. La SOD le convertit en une entité moins active et moins agressive, le peroxyde d'hydrogène qui est ensuite rapidement catabolisé en eau.
Depuis sa découverte en 1968, de nombreuses recherches ont été consacrées à la SOD et à son intérêt pour la santé. Elle a d'abord été utilisée sous forme injectable pour traiter l'arthrite chez l'adulte, les problèmes respiratoires chez l'enfant ou comme traitement adjuvant du cancer. Des recherches ont montré que la SOD exerçait un puissant effet régénérateur sur des tissus durcis ou fibrosés par l'âge, la maladie ou des lésions.
Une supplémentation en SOD devrait donc, théoriquement, aider l'organisme à lutter contre le stress oxydatif et les pathologies qui lui sont associées. Malheureusement, en raison de la fragilité de sa structure moléculaire, la SOD est inactivée dans le tube digestif, d'où la difficulté jusqu'à présent de produire un supplément nutritionnel de SOD qui demeure actif par voie orale.
GliSODin® est la première forme de SOD dont le maintien de l'activité a été démontré après une absorption par voie orale. La SOD est d'abord obtenue à partir d'un extrait de melon. Son activité est préservée et sa biodisponibilité assurée grâce à une galénique innovante utilisant une protéine extraite du blé, la gliadine. La gliadine est un biopolymère végétal qui retient le principe actif et retarde sa libération dans l'intestin grêle. Elle libère la SOD progressivement et facilite son passage à travers la muqueuse intestinale vers la circulation sanguine. Cette biodisponibilité orale a été validée par plusieurs études animales et par une étude clinique chez l'homme (sur 20 volontaires sains). Les études animales ont également permis de démontrer que les propriétés antioxydantes pluripotentes de la SOD, ses propriétés anti-inflammatoires et ses propriétés immunomodulatrices étaient bien mises en œuvre après l'absorption de GliSODin®.
GliSODin® constitue un pas en avant unique parce que la SOD induit une activation multiforme du système endogène de défenses antioxydantes. Elle n'est pas soumise à saturation comme des dispositifs qui agissent plus en aval de la cascade radicalaire. Elle sera particulièrement recommandée lorsque les défenses naturelles de l'organisme sont affaiblies : sujets âgés (renforcement de l'état général), exposition solaire (prévention des allergies), tabagisme, stress, exercice physique intense.